Pourquoi j’arrête les prestations d’assistante


Cela fait Maintenant 10 ans que je suis lancée comme entrepreneure et plus précisément comme assistante indépendante et cela fait 4 ans maintenant que j'ai décidé progressivement de lâcher les clients que j’avais sans en reprendre… du moins à l’ancienne… si tu lis jusqu’au bout tu comprendras ce que veut dire “à l’ancienne”

Dans cet article je t’explique comment j’ai commencé les prestations d’assistante sans véritable diplôme mais avec une grande volonté d’y arriver et pourquoi j’arrête. 

J’espère que ce témoignage pourra t’être utile si toi aussi tu as envie de te lancer soit comme assistante soit dans une autre activité en ligne mais que tu as des doutes… 

EPINGLE CET ARTICLE

SUR TON PINTEREST

POUR LE RE.LIRE PLUS TARD

Comment et pourquoi j’ai commencé

Alors en réalité je n'ai pas vraiment choisi ce métier, cette activité. Je n'ai en réalité jamais su de toute manière ce que je voulais faire quand je serai grande ! C'est le hasard qui m'a amenée à me créer mon activité d’assistante. C’était en 2009.

J'étais maman (et je le suis toujours) de 3 jeunes enfants (maintenant plus tout jeunes lol), en fin de congé parental et ce n'était pas envisageable pour moi :

1. de retourner dans la seule entreprise que j'ai connu et que je détestais

2. de ne plus pouvoir autant profiter de mes enfants, ce temps que tu ne vis qu'une fois

J’ai donc avec l’accord de mon employeur de l’époque, bénéficié d’une rupture conventionnelle sans savoir ou je m’en allais… le principal étant que je quitte ce poste. Et c’est donc ce qui s’est passé.

Ouf libérée !

Mais maintenant je fais quoi ? et je pleure toutes les larmes de mon corps car je me retrouve sans boulot…

Heureusement le système français est bien fait - tellement bien fait que certains en abusent mais ça c’est un autre sujet - et je peux bénéficier des allocations chômage le temps de me retourner et de trouver un nouvel emploi…

Sauf que chez moi ben y’a rien ! ou disons plutôt rien qui ne me plairait… et pas envie de retourner dans une spirale de boule au ventre chaque dimanche soir !

Et si je reprenais les études ?

J’ai un BAC +2 et 3 enfants donc je peux prétendre au concours de professeur des écoles… why not ? Allez go je m’inscris pour le concours IUFM en vue de me préparer à ce concours… et toujours grâce au Pole Emploi - p’être même que c’était encore ANPE à ce moment là - je peux bénéficier de cours de remise à niveau en Français & Maths au GRETA (Alleouia je crois bien que ce sera les seules années ou j’étais la meilleure de la classe lol) 

Les mois passent, on doit être en mai ou juin et vient le moment de passer pour commencer le concours d’entrée à l’IUFM (Institut Universitaire de Formation des Maitres qui te prépare en 3 ans au Sésame du concours aux professeurs des ecoles)

Le jour du concours, je m’installe dans l’Amphi entre deux autres candidates… les étiquettes collées au pupitre (comme au BAC) m’indiquent qu’elles sont nées en 1983 et 1987… no comment avec mon 1972. Mais je me donne à fond et je suis même assez fière de mes réponses.

Les résultats tomberont durant l’été… pendant ce temps je profite de mes enfants ♥

Durant cette période transitoire, ma belle-sœur, connaissant mes “talents” de “secrétaire.... j’emploie ce terme de “secrétaire” pour que tu comprennes parce qu’autrement je le déteste ce terme. J’aurais pu employer “experte bureautique”... bref elle me demande si je peux rendre service à l’une de ses connaissances qui est à la recherche donc de quelqu’un pouvant lui rédiger/taper un document.

J’accepte. Et je fais ensuite une recherche sur le net pour savoir combien je pourrais lui demander car il souhaite à tout prix me payer pour ce service rendu.

“Tarif secrétaire” -> telle a été ma reqûete sur Google.

Et là je découvre que ce métier existe en “libéral” !!!!????? Une révélation pour moi.

Je connaissais le métier, la liberté j’en rêvais ! C’était exactement ce qu’il me fallait ! La suite tu la connais donc : je me suis lancée !

Et le concours alors penses-tu peut-être ? Et bien la bonne nouvelle c’est que j’ai réussi ! J’étais prise à l’IUFM à la rentrée de Septembre mais je n’y suis jamais allée…

Durant l’été et après cette découverte d’activité possible de chez moi j’ai pesé le pour et le contre. Est-ce que ce rythme de 3 ans d’école 5j/7 à 45mn de route de chez moi avec 3 enfants en bas âge était une bonne idée ? non je ne le crois pas… sans compter que je n’étais pas garantie d’être admise au concours final et quand bien même je l’eusse été j’aurais pu me retrouver avec un poste à des kilometres de chez moi.

Mon choix était fait. En février je me suis immatriculée comme indépendante. Quelques clics sur un clavier ont suffi à m’offrir cette liberté.

Les premiers mois/années ont été super ! J’étais sur un nuage… je préparais… je  m’inspirais de ce que mes consœurs installées avant moi faisaient… puis les premiers clients sont arrivés. J’ai bien évidemment tout testé comme prospection : mailing, flyers, appel d’offres, distribution de cartes, petites annonces, bouche à oreille, etc et j’ai aussi presque tout fait comme prestation :

  • retranscription
  • créa de logo et de site internet
  • rédaction mise en page de mémoire pour étudiants
  • rédaction de CV pour particuliers
  • archivage
  • saisie de bons de tombola
  • prospection téléphonique
  • administratif
  • saisie de pièces comptables
  • saisie de bases de données informatiques
  • relances impayés
  • impression et mise sous plis de diagnostics immobiliers
  • t’en veux encore ? de toute façon j'ai du en oublier... mais comme tu vois de tout 😉

Si je ne savais pas faire, pas grave j’apprenais sur le tas ! C’est pas toujours rentable crois-moi !

Donc pendant 8 ans, grâce à ma détermination - mais je pense aussi à ma bonne étoile - je suis parvenue à maintenir un chiffre d'affaires qui me convenait en avançant "Au petit bonheur la chance"... en prospectant un peu, en étant recommandée, en acceptant des clients et des missions qui parfois me convenaient et parfois pas du tout... les demandes de missions, je les acceptais quasi toutes sans me poser de questions, juste pour faire le chiffre nécessaire pour ne pas avoir à faire machine arrière à savoir retourner sur un poste de salariée… ça non plus jamais. C'était ça ma MOTIVATION !!

 

Et c’est là que j’en arrive au “Pourquoi j’arrête”

J’ai réalisé en 2016… c’était même un peu avant… que je méritais mieux que ce genre de prestas - oui je sais y'en a qui aiment, et tant mieux pour elles, mais pas moi. Ok j’avais créé mon entreprise et je gérais mon temps comme bon me semblait (enfin presque… selon les clients) mais je passais mes journées entières (plus mes soirées parfois les premières années) à bosser sans espoir d’évolution puisque je vendais mon temps à l’heure ! Et pourtant je savais en faire des choses ! J’en maitrisais des outils ! J’en faisais gagner du temps à mes clients et donc du chiffre !

Je n’avais jamais ouvert les yeux avant ! Cette vie que je m’étais créée était juste tout simplement pratique par rapport  la vie de famille que nous avions et que nous voulions avoir : offrir un cadre de vie équilibré à nos 3 enfants. Et je ne regrette rien.

Mais un jour après que l’on m’ait sollicitée pour donner une formation en présentiel sur l’emailing, j’ai réalisé qu’il était possible de faire autrement, d’avoir mieux… mais j’ai surtout réalisé que toutes ces années passées je travaillais sans réel plaisir juste pour faire le chiffre nécessaire à ma liberté dont ma famille avait besoin… et qu’au final je m’étais oubliée.

J’ai donc DÉCIDE de dire STOP ! J’étais lassée et j’ai réalisé que je m’étais en quelque dévalorisée entre ce que je faisais et ce dont j’étais capable ! j'aspirais à autre chose que d’être  simplement la secrétaire, c’était pas moi ça !

Un déclic a eu lieu. Et j’ai senti qu’il était temps de passer à autre chose. J’avais ce besoin, cette envie de transmission qui en plus me donnait la possibilité de ne plus vendre mon temps à savoir une heure contre quelques euros mais à l’inverse de vendre une offre de transformation ! C’est juste waouh ! 

Dans le même temps j’ai découvert le monde digital, et quelle découverte ! ses réseaux sociaux, son marketing de contenu… et tous ces entrepreneur.e.s vivant d’une activité sur le web ! J’en étais restée au blog que tu crées pour raconter tes voyages, tes recettes de cuisine… je n’imaginais qu’un tel monde parallèle existait… Je n’ai tout simplement plus pu m’arrêter de chercher toujours plus de contenus et de suivre des formations en ligne pour apprendre, pour comprendre aussi comment ça fonctionnait dans les coulisses….

J’ai mis en place absolument toutes les stratégies que j’avais apprises et tous les conseils obtenus lors des différents coachings et formations… j’ai dépensé pas mal d’euros ces 3 dernières années en me disant et en me promettant que c’était un investissement sur moi !

Mais j’ai surtout réalisé que l’assistante “à l’ancienne” c’était dépassé ! Aujourd’hui tout se joue sur le Web ! C’est comme ça que j’ai arrêté tout doucement les clients en “local” pour basculer sur le web avec des clientes entrepreneures comme moi ! Le rapport est complètement différent : ce sont réellement 2 entrepreneurs qui travaillent main dans la main sans rapport de force et surtout sans négociation de tarif !! Etre assistante sur le web ou adjointe virtuelle mais c’est juste top quand tu es une vraie geek et que tu aimes apprendre et que tu apprends vite !  J’ai testé !

Ces entrepreneur.e.s ont besoin de tellement de compétences différentes que toute assistante a sa chance ! et même plus de chance de trouver des clients qu’en local ! En travaillant et en misant sur ses points forts, une assistante peut réellement se démarquer des autres ! Voilà ce qui me motive aujourd’hui : t’enseigner ce que j’ai appris, tout ce que je sais pour te permettre d’évoluer comme assistante mais pas comme tu l’imaginais au départ ! D’ailleurs peut-on vraiment encore dire assistante ?

Sauf si tu kiffes ta vie de secrétaire à l'ancienne pour faire les factures et les devis des artisans de ton coin - et c’est ok y’en faut -  si tu sais ce dont tu es capable, ce que tu vaux, ne te dévalorise pas à faire ce que tu n’aimes pas faire ! (Re)lance ton activité en misant sur tes points forts !

Si tu ne sais pas par ou commencer, prend déjà contact avec moi.

catherine_vanderzyppe

Si tu veux développer ton activité plus rapidement et plus efficacement

Je te propose d'en discuter avec moi lors d'une séance découverte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.